cestnon

Travailler plus c’est NON !

64 ans c’est non ! 

Retraites : non à cette réforme injuste et brutale !

Pétition lancée par l’intersyndicale Retraites : déjà plus de 890 000 signataires !

Le gouvernement a annoncé le report de l’âge de la retraite à 64 ans avec un allongement accéléré de la durée de cotisation.

Cette mesure est injustifiée : le rapport du Conseil d’orientation des retraites (COR) l’indique clairement, le système de retraites n’est pas en danger. Il n’y a aucune urgence financière.

Cette réforme va frapper de plein fouet l’ensemble des travailleurs, et plus particulièrement ceux qui ont commencé à travailler tôt, les plus précaires, dont l’espérance de vie est inférieure au reste de la population, et ceux dont la pénibilité des métiers n’est pas reconnue. Elle va aggraver la précarité de ceux n’étant déjà plus en emploi avant leur retraite, et renforcer les inégalités femmes-hommes.

Ce projet gouvernemental n’a rien d’une nécessité économique, c’est le choix de l’injustice et de la régression sociale.

Renforcer notre système de retraites nécessite en revanche des mesures de progrès et de partage des richesses.

D’autres solutions sont possibles ! Je soutiens la mobilisation intersyndicale et je m’oppose à cette réforme : « je signe la pétition ».

Pétition lancée par l’intersyndicale Retraites.

L’intersyndicale de Malakoff a décidé de faire une manifestation aux flambeaux dans les rues de Malakoff :

Rendez vous le jeudi 9 février sur la place du 11 novembre :

  • 17h00 : rassemblement sur la place 
  • 17h30 : départ de la manifestation aux flambeaux 

Venez discuter avec les organisations syndicales les mercredis et vendredis, sur le thème des retraites , Place du 11 novembre  

Partagez cet article

🗣️

VOEUX DE LA BOURSE DU TRAVAIL

Pas de conquêtes sans conquérant.e.s !

Le gouvernement a annoncé le report de l’âge de la retraite à 64 ans avec un allongement accéléré de la durée de cotisation.

Cette mesure est injustifiée : le rapport du Conseil d’orientation des retraites (COR) l’indique clairement, le système de retraites n’est pas en danger. Il n’y a aucune urgence financière.

Aux voeux la Bourse du Travail de Malakoff , ce jeudi 26 janvier 2023 :

🗣️ Catherine Perret: membre du Bureau Confédéral CGT.
🗣️ Benoit Teste :Secrétaire Général de la FSU.
🗣️ les responsables des Unions Locales FO, CFDT et solidaires.
 Ont rappelé l’intérêt de cette lutte contre la réforme des retraites.

Le mot de la Fin de Gérard Billon, président de la Bourse du Travail : 

Les mobilisations contre cette réforme des retraites sont impulsées parce qu’il y a des syndicats. Et s’il y a des syndicats, c’est parce qu’il y a des syndiqué.e.s : 

SOYONS TOUS et TOUTES SYNDIQUÉ.E.S  !

Partagez cet article

LOGO BOURSE DU TRAVAIL ARTICLE

5 initiatives pour élargir la mobilisation

 

La période actuelle est marquée par de nombreuses luttes sociales. 

Sur les salaires et le pouvoir d’achat, sur les conditions et le sens du travail,sur le maintien et le développement du service public, des mobilisations allant jusqu’à la grève, souvent unitaires, ont lieu dans de nombreuses entreprises et administrations. 

Ces tensions sociales révèlent la profondeur de la colère et de l’inquiétude que ressent le monde du travail devant l’inflation, les crises énergétiques et climatiques, et l’annonce de réformes régressives comme celle des retraites, qui vont encore aggraver les inégalités pour gonfler les indécents profits financiers que s’octroient les tenants du capital. Face à cela, malgré quelques résultats positifs obtenus sur les salaires suite à des conflits localisés, le gouvernement et le patronat refusent d’ouvrir de réelles négociations et au contraire remettent en cause le droit de grève et tentent de museler l’opposition politique à l’Assemblée Nationale à coups de 49.3 . 

Mais les mobilisations nationales en cours montrent que rien n’est joué d’avance et qu’elles peuvent s’élargir jusqu’à imposer des choix de progrès social, démocratique et écologique. 

Pour y contribuer, pour permettre à chacun.e de s’informer au delà des médias de la pensée unique et d’enrichir sa réflexion et son engagement pour peser dans les enjeux actuels, la Bourse du Travail de Malakoff vous propose, du 8 Novembre au 13 Décembre, une période de rencontres, d’échanges, de débats et d’initiatives culturelles en organisant 5 initiatives :

Partagez cet article

LOGO BOURSE DU TRAVAIL ARTICLE

Mobilisation du 18 octobre 2022

Augmentation des salaires, des pensions, des minimas sociaux et la défense du droit de grève !  

A l’appel de la CGT, FO, la FSU, Solidaires et des organisations syndicales étudiantes et lycéennes, le 18 octobre sera une journée de mobilisations et de grèves pour l’augmentation des salaires, des pensions, des minimas sociaux et la défense du droit de grève.
Voici le communiqué : Communiqué de la Bourse du Travail

Il fait le point sur les initiatives de lutte dans les entreprises et administrations du secteur .

N’hésitez pas à nous faire remonter les initiatives dont vous avez connaissance : 

boursedutravailmalakoff@gmail.com

Syndicalement,

Gérard Billon
Président de la Bourse du Travail

Partagez cet article

NOUVELLES REPRESENTATIONS DU SPECTACLE : FAIRE COMMUN.E

Représentations au Centre Paris Anim ‘ Dunois Paris 13
Jeudi 1er Décembre 2022 à 20h
Vendredi 2 Décembre 2022 à 20h

 

Dossier de présentation du Spectacle :  👉 Cliquez ICI 👈

Pour vous inscrire plusieurs possibilités :

Billetterie en ligne  :   BILLETTERIE SPECTACLE FAIRE COMMUN.E

Ou Appeler  : 01 45 83 44 36

Le  mot de la Bourse du Travail :

 
 
 

Au travers d’initiatives de soutien aux luttes et activités des syndicats, de l’organisation de débats, de formations, de moments culturels, la Bourse du Travail de Malakoff se veut actrice de l’éducation populaire pour que les salarié.e.s et les habitant.e.s puissent jouer tout leur rôle de citoyens et interviennent efficacement dans le débat public pour faire valoir leurs points de vue et ainsi faire vivre la démocratie.

Plus encore dans la période que nous vivons actuellement, où l’individualisme, la méfiance et le rejet des autres sont présentés par l’idéologie dominante comme des réponses à la crise, il est indispensable que le monde du travail retrouve le chemin de l’action collective, du débat ouvert et de la solidarité pour construire un avenir de progrès social, démocratique et écologique.

C’est dans ce sens que nous avons souhaité la création de « Faire commun.e » qui sera, à son échelle, une pierre utile pour solidifier ce chemin.

LA BOURSE DU TRAVAIL DE MALAKOFF

📧 : boursedutravailmalakoff@gmail.com

✍️ : 24/28 rue Victor Hugo 92240 Malakoff

☎️ : 0155480631

Partagez cet article

LOGO BOURSE DU TRAVAIL ARTICLE

PAS DE SYNDICAT, PAS DE CHOCOLAT !

Une étude récente du très libéral FMI conclue à « l’existence d’un lien entre la baisse du taux de syndicalisation et l’augmentation de la part des revenus les plus élevés dans les pays avancés dans les 40 dernières années ».

4 oct

COMMUNIQUE INTERSYNDICAL

Déterminé.e.s pour nos retraites

L’intersyndicale, réunie le 3 octobre à Bagnolet, a pris acte de la volonté du gouvernement d’ouvrir des consultations concernant notre système de retraite. Il faut que le gouvernement précise ses intentions, ses éléments de diagnostics, la méthode de concertation et ses objectifs.

Attachées au système par répartition, les organisations syndicales se disent ouvertes pour mener des concertations qu’elles souhaitent loyales et transparentes pour plus de justice sociale. Celles-ci doivent porter sur les dispositifs de carrières longues, de pénibilité et d’usure au travail, de transition emploi retraite et de fins de carrière, d’emploi des séniors, de minimum retraite, de financement du régime et d’égalité femme/homme. Sur ces questions, les organisations syndicales travailleront ensemble pour porter des revendications communes. Les organisations syndicales réaffirment que l’ensemble de ces sujets ne nécessitent pas de réforme paramétrique.

Les organisations syndicales réaffirment ainsi qu’elles sont, comme la majorité de la population, fermement opposées à tout recul de l’âge légal de départ en retraite et à une augmentation de la durée de cotisation. Pour l’intersyndicale, des alternatives y compris financières existent et doivent faire l’objet de discussions.

Dans ce contexte, nos organisations syndicales rappellent qu’un salarié sur 2 arrivant à l’âge de départ à la retraite n’est plus en activité (invalidité, chômage, minima sociaux…). Ainsi, toutes mesures d’âge ne feraient que précariser encore les actuels et futurs travailleurs et travailleuses. Cela ne générerait par ailleurs, aucune économie pour notre système car conduirait à un transfert financier vers l’assurance chômage et pour l’invalidité et les minima sociaux, vers notre système de protection sociale.

Nos organisations appellent les actuels et futurs travailleurs et les travailleuses à se réunir et débattre, et n’hésiteront pas à construire tous les moyens d’action nécessaires si le gouvernement demeurait arcbouté sur son projet.

Dans ce contexte d’incertitude pour les travailleurs et travailleuses, l’intersyndicale a décidé de se réunir à nouveau courant octobre.

Bagnolet, le 4 octobre 2022


Téléchargez le communiqué ici 

Partagez cet article